Skip to content

Elisalex dress fleurie #2

Posted in Couture, and Pour Madame

Il y a environ deux mois, je réalisais ma première Elisalex Dress de By Hand London.
Je vous avais dit que j’avais totalement adoré ce patron ici. Et même si c’est avec quelques temps de retard, j’avais quand même envie de vous donner un aperçu de cette seconde réalisation. Car j’en suis pas peu fière ^^, je dirais même qu’elle fait partie de mes plus jolies réalisations jusqu’à maintenant, en terme de qualité ou de finitions.

Ma maman qui avait également beaucoup apprécié la coupe de cette robe me l’avait commandée, et je n’avais pas trop trainé pour m’y remettre, cette version étant donc pour elle.
La seule requête qu’elle m’avait faite était qu’elle souhaitait une robe moins décolletée que la mienne (sur ma version aux éventails, j’avais effectivement un peu creusé les encolures, autant devant que derrière), ici j’ai plus respecté le patron de base.Elisalex fleurieElisalex fleurieAlors voici le modèle un peu plus sage dans ce magnifique tissu de Nani Iro (encore !).
J’adore décidément ces étoffes qui sont plus belles les unes que les autres, avec des motifs si poétiques !
C’est de la double gaze de coton, donc comme un voile très léger, légèrement transparent dans ces tons clairs et même plutôt fragile (attention aux accros ! ).
C’est pourquoi cette fois-ci je n’ai pas trop hésité à doubler la robe entièrement (étape que j’avais totalement sauté lors de ma première réalisation).

Pour la doublure j’ai utilisé du lin relativement fin que j’avais en stock, provenant de chez Pretty Mercerie. J’ai mélangé du blanc et du rose pâle car je n’avais que des petits coupons.Elisalex fleurie
Au vu de la délicatesse de ces tissus, j’ai surfilé toutes les pièces.
Et j’ai encore une fois légèrement joué sur la largeur de la jupe et sur ses plis pour l’adapter à mon tissu japonais (qui n’a pas une laize très large).
Après, l’étape qui m’a demandé beaucoup de patience était celle de la fixation de la doublure. Tout le pourtour des emmanchures et de la fermeture éclair invisible ont été réalisées à la main au point invisible.
Un travail long et fastidieux mais qui vaut parfois la chandelle ! Autosatisfaction débordante à la fin tellement les finitions sont jolies et très « propres » !!
Bizarrement il me semble que c’est toujours moins motivant de coudre pour les autres, et pourtant on est plus exigeant avec soi en terme de « finitions parfaites » quand ce n’est pas pour nous, non ? Avez-vous eu déjà ce genre d’impression ? (je dois avouer que lorsque je couds pour moi, parfois la flemmardise l’emporte… !)
Dans tous les cas, j’étais au final très satisfaite de cette robe, et ma maman également (ouf !).Elisalex fleurieElisalex fleuriePar contre, désolée pour les photos qui ne sont pas extras…mais j’étais pressée de l’expédier à ma maman ;), et avant cela je n’ai pas eu vraiment l’occasion de faire de jolies photos en extérieur…

Bon week-end à tous !

Matylda

Elisalex fleurieElisalex dress fleurie

Date de publication

2015-08-08 11:41:00

3 Comments

  1. Magnifique ! ah les tissus nani iro.., moi aussi je suis fan !

    9 avril 2016
    |Reply
  2. Superbe !
    Je viens de me promener un peu sur votre blog, j’aime beaucoup ce que vous faites toutes les deux !

    17 août 2015
    |Reply
    • Sophie
      Sophie

      Merci beaucoup !:-)
      Ca nous fait vraiment plaisir de recevoir des compliments!

      17 août 2015
      |Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2017 lespimprenelles.com. Tous droits réservés