Skip to content

La robe marinière

Posted in Couture, and Pour Madame

Robe marinièreVoici une petite robe marinière que j’avais réalisé à l’idée de préparer mes valises pour les vacances ! Celles-ci étant enfin arrivées (youuuuuupiiiiiiii !), l’occasion de faire quelques photos s’est présentée lors d’une petite escapade sur la Côté bleue.

A l’origine de ce projet, j’étais tombée en flânant sur instagram, sur une très belle robe longue, fleurie et colorée, réalisée par #maheecharles. J’avais trouvé la coupe magnifique avec l’encolure en V devant et dos.
Et là ma petite voix m’a dit que ce serait une coupe parfaite pour une robe longue et confortable en prévision de quelques virées à la plage ; et puis ça changerait aussi de toutes mes robes qui descendent aux genoux ou à peine plus haut…Robe marinièrePour le tissu je n’ai pas longtemps cherché… j’avais sous la main 2 mètres de ce très joli jersey de coton rayé que j’avais commandé il y a peu chez Bennytex, qui feraient parfaitement l’affaire.
Et puis les rayures ça reste éternellement dans la tendance, et il n’y a rien de mieux pour avoir son petit air de « matelot » à la mer ;)

Par contre, mon modèle d’inspiration étant un « patron maison » de sa réalisatrice, il me fallait également trouver une base de départ. J’ai passé en revue les modèles que j’avais dans mes tiroirs avec des encolures en V, et je me suis arrêtée sur le patron d’une robe corolle réalisée l’hiver dernier, que vous pouvez apercevoir ici. J’ai utilisé la pièce dos sans les pinces pour tracer mes devant et derrière, en faisant descendre un poil de plus l’encolure du dos.
Cela m’a donné une bonne base pour le haut, sans être trop ajusté ce que je souhaitais au départ, même si j’ai fini par raboter d’1cm chaque côté par la suite.
Etant donné que je ne suis pas trop copine avec les ourlets sur du jersey, et que j’avais peur de louper les finitions des encolures, j’ai pris le parti de doubler les pièces du haut afin de camoufler les coutures à l’intérieur (haha! quelle entourloupe ! ;)).
Pour la jupe, rien de bien compliqué pour sa constitution, seulement un grand rectangle avec le tissu restant !
Robe marinièreRobe marinièreCependant la jupe m’a donné plus de fil à retordre que ce que j’aurais pensé. J’ai d’abord essayé de faire des fronces… Hum hum… ce n’était pas bien régulier tout ça ! Puis je me suis rabattue sur des petits plis en partant du centre, et finalement j’aime bien mieux cet effet là :)
Mais le plus difficile a été de fixer la jupe au haut du corps en essayant de suivre les rayures.
A la base ce devait être une cousette « rapide », du coup je n’avais pas spécialement soigné les raccords sur les pièces du haut, ce qui évidemment me donnait une mauvaise base pour y attacher la jupe… Enfin, au bout du 3e essai, j’ai réussi à limiter les dégâts mais du coup la jupe a quelque peu perdu de sa longueur… Au moins je ne risque pas de marcher dessus ! Et pour éviter des problèmes d’ourlets qui gondolent, j’ai laissé le bas « cru », il y a un petit ourlet roulotté qui se fait naturellement ;)
Quoi qu’il en soit, cette petite robe est super agréable à porter, et restera un de mes basiques de l’été.
Robe marinière Robe marinière Robe marinière

Beau week-end ensoleillé à tous 

Matylda

Date de publication

2015-08-21 17:13:56

2 Comments

  1. Bravo, tu t-en es sortie comme un chef !! Faire son propore patron, c’est plutôt coton !!
    Ta robe est superbe, bon maintenant y’a plus qu’à attendre l’été prochain :)

    30 septembre 2015
    |Reply
    • Merci beaucoup !! Pour cette robe j’avais quand même utilisé la base d’un autre patron..mais en ce moment je tente vraiment un peu de patronage, en partant de rien..et là effectivement c’est un sacré exercice ! A bientôt :)

      30 septembre 2015
      |Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2017 lespimprenelles.com. Tous droits réservés